mercredi, 31 janvier 2018 18:00

Randonnée au Takamizu-sanzan

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Début du mois de décembre, il fait beau alors j'en profite pour aller marcher lors d'une randonnée proche de Tokyo.

Informations pratiques

Sur la carte :

Pour s'y rendre :

  • De Shinjuku, il vous faudra prendre la ligne Chuo Line jusqu'à la station Ome Station.
  • Puis de Ome Station prendre la ligne qui vous mènera jusqu'à Ikusabata Station.
  • Durée du trajet : 1 h 35 pour 920 ¥ (~ 7 € ).
  • Si vous êtes en voiture, un parking est à votre disposition.

Ne pas oublier :

  • Votre pique-nique, aucun restaurant de présent durant la randonnée.

Sur le Takamizu-sanzan :

  • Hauteur : 793 mètres
  • Durée de la randonnée : la journée
  • Chaussures conseillées : de basket à chaussures de marche

Mon choix sera la randonnée au Takamizu-sanzan (高水三山) à Ome. Composée de trois sommets, il y a le mont Takamizu-yama (高水山), Iwatakeishi-yama (岩 茸 石山) et le mont Sogaku-san (惣岳山), dont le plus haut des trois est à 793 mètres d'altitude. Cette randonnée a un petit atout, elle commence à une gare et se termine à une autre. Aucune boucle ne sera faite et vous allez d'un point A à un point B. En plus du récit de ma journée, je vais vous indiquer, pour ceux qui voudront aussi la faire, les différents itinéraires.

Je me rends à la gare Ikusabata avec la Ome Line. Après un petit arrêt du train, à la suite d'un petit problème sur la ligne, cela ne m'arrive pas souvent, il est 10 h 30 quand j'arrive à la gare. Cependant, le sentier est encore un petit peu plus loin. Je vais donc vous indiquer le chemin.

Se rendre au chemin

De la gare, il faut aller à gauche et passer sur le chemin de fer.

La gare Ikusabata Torri du Mont Tsukuba
La gare Ikusabata et la route à gauche à suivre

Par la suite, une route bétonnée va suivre. Allez jusqu'à l'intersection, puis traverser la route pour rejoindre le trottoir qui longe la rivière. À un moment donné, vous allez devoir marcher sur la route, rouge au moment de mon passage.

Route à prendre pour se rendre au départ de la randonnée Takamizu-sanzan Route à prendre pour se rendre au départ de la randonnée Takamizu-sanzan Route à prendre pour se rendre au départ de la randonnée Takamizu-sanzan
Route à prendre pour se rendre au départ de la randonnée Takamizu-sanzan

Quand vous arriverez en haut de la bute, vous allez devoir traverser. Puis au panneau prenez à droite et vous arriverez sans tarder au début du sentier de la randonnée. C'est un tout petit peu loin, mais très facile d'accès pour s'y rendre. Il faut simplement faire attention lors des passages sur la route.

Route à prendre pour se rendre au départ de la randonnée Takamizu-sanzan Route à prendre pour se rendre au départ de la randonnée Takamizu-sanzan Route à prendre pour se rendre au départ de la randonnée Takamizu-sanzan Route à prendre pour se rendre au départ de la randonnée Takamizu-sanzan
Route à prendre pour se rendre au départ de la randonnée Takamizu-sanzan

Début de la randonnée

Cela montait déjà bien sur certaines parties sur le goudron et cela va continuer en ce début de randonnée.

Début de la randonnée Takamizu-sanzan
Début de la randonnée Takamizu-sanzan

Un vent frais claque sur mes joues. Les racines des arbres seront par moment mes marches, mais quel plaisir que de randonner au milieu de cette nature. Les sugi, variété d'arbres, sont partout et couvrent le sentier de leurs ombres.

En direction du temple du Takamizu-sanzan En direction du temple du Takamizu-sanzan En direction du temple du Takamizu-sanzan
En direction du temple du Takamizu-sanzan En direction du temple du Takamizu-sanzan
En direction du temple du Takamizu-sanzan

Par moments la végétation est dense alors que je continue de grimper un peu plus. Quel plaisir ! De temps en temps un petit panorama s'offre à mes yeux, autrement, les arbres seront mes meilleurs amis. Décembre c'est calme. Il n'y a pratiquement personne qui marche avec moi.

Randonnée du Takamizu-sanzan Randonnée du Takamizu-sanzan Randonnée du Takamizu-sanzan
Randonnée du Takamizu-sanzan Randonnée du Takamizu-sanzan
En direction du temple du Takamizu-sanzan

Au fil de ma marche, j'arrive au temple du premier sommet à 12 h. Des escaliers sont présents pour m'accueillir et juste au-dessus se trouve la porte du temple.

Arrivée au temple du Takamizu-sanzan
Arrivée au temple du Takamizu-sanzan

Temple de Takamizu-sanzan

Ancien temple, du moins d'apparence, je ressens la vétusté des lieux, mais celui lui donne aussi un sacré charme. On ressent l'usure du temps qui passe. Les parties habitables sont fermées et semblent être laissées en l'état. Ou bien, comme c'est le mois de décembre, il n'y a peut-être personne sur place.

Temple du Takamizu-sanzan Temple du Takamizu-sanzan
Temple du Takamizu-sanzan

Je trouve l'endroit très chaleureux. Je ne sais pas si cela provient du temps qui a fait travailler le bois et donc donne de la prestance à l'ensemble ou bien le cadre, avec ce temple au milieu de cette forêt, mais j'aime beaucoup ce lieu. Je m'imagine le lieu vivant où de nombreux prêtres sont présents. Puis j'en viens à me poser cette question : comment ont-ils fait pour construire de tels bâtiments à l'époque ? Cela a dû demander un sacré chantier.

Temple du Takamizu-sanzan Temple du Takamizu-sanzan
Temple du Takamizu-sanzan

Je profite un long moment du lieu. Je m'y sens tellement bien. C'est apaisant. Le bruit du vent dans les feuilles en cette fin d'automne, le chant des oiseaux, le bruit environnant et moi qui se trouve au milieu de tout ce décor à pouvoir en profiter. Il n'y a rien de grandiose, mais pour moi il y a ce petit truc qui fait de ce lieu un endroit calme, paisible et qui possède une certaine alchimie. Il est dur de mettre des mots sur un ressenti.

Lieu de repos au temple du Takamizu-sanzan
Lieu de repos au temple du Takamizu-sanzan

Pour les questions pratiques, si vous êtes à la recherche de toilettes, il y en a juste derrière le temple. Puis des bancs sont à votre disposition pour manger.

Le mont Takamizu-yama

30 minutes après, je prends le chemin à gauche et direction le premier sommet : le mont Takamizu-yama (高水山). Il n'y a vraiment rien de grandiose. La vue est obstruée par la végétation et les arbres environnants. Je n'y passe guère de temps. Mais si vous le souhaitez, des bancs sont présents ici aussi. Pour ma part, je souhaite manger dans un beau cadre, je décide donc de continuer ma marche et de suivre les panneaux qui indiquent Iwatakeishi-yama (岩 茸 石山).

Place sur le mont Takamizu-yama Vue sur le mont Takamizu-yama Vue sur le mont Takamizu-yama
Le mont Takamizu-yama

Direction le mont Iwatakeishi-yama

J'emprunte le chemin qui suit la crête. La montée est un peu raide, mais qu'importe, ce n'est pas cela qui va me faire peur. Après avoir pris un sentier un peu compliqué, mais totalement faisable, je me retrouve au sommet le plus haut de cette randonnée : Iwatakeishi-yama (岩 茸 石山) à 793 mètres d'altitude.

Chemin qui mène au mont Iwatakeishi-yama Chemin qui mène au mont Iwatakeishi-yama Chemin qui mène au mont Iwatakeishi-yama Chemin qui mène au mont Iwatakeishi-yama Chemin qui mène au mont Iwatakeishi-yama
Chemin qui mène au mont Iwatakeishi-yama

Très beau cadre qui s'ouvre sous mes yeux. D'un côté il y a Tokyo et de l'autre tout un pan de forêt. Là il n'y a pas à dire, je vais être bien pour déjeuner.

Arrivée au mont Iwatakeishi-yama Arrivée au mont Iwatakeishi-yama
Arrivée au mont Iwatakeishi-yama à 793 mètres d'altitude

Je m'assieds sur le banc et j'admire la vue. Le vent est frais, mes mains en pâtissent, mais qu'importe, c'est du bonheur d'être ici. Je recroise un groupe de Japonais, où sans rien demander, ils m'indiquent la route pour la suite. J'aime cette gentillesse.

Vue au mont Iwatakeishi-yama Vue au mont Iwatakeishi-yama Vue au mont Iwatakeishi-yama Vue au mont Iwatakeishi-yama
Vue au mont Iwatakeishi-yama

Je sors le pique-nique acheté ce matin au konbini, magasin ouvert 7j/7. Il y a quand même pire comme lieu pour manger. Seul avec la nature et moi-même, je suis face à ce panorama en train de manger mes onigiri et ma salade. Je n'ai pas d'autres mots. Je profite, tout simplement.

Pique-nique au mont Iwatakeishi-yama
Pique-nique au mont Iwatakeishi-yama Vue au mont Iwatakeishi-yama

Vue au mont Iwatakeishi-yama

Direction le mont Sogaku-san

14 h 10, il est temps de reprendre la route. Je suis le panneau qui indique Sogaku-san (惣岳山) et la gare de Mitake. Chemin en lacets, il descend comme il peut monter par moments. Ma destination : le dernier sommet de la randonnée : Sogaku-san.

Descente vers le mont Sogaku-san Descente vers le mont Sogaku-san Descente vers le mont Sogaku-san
Descente vers le mont Sogaku-san

Mais sur mon chemin j'arrive face à un dilemme. Le panneau m'indique tout droit, mais je ne vois que de la roche et des racines, aucun chemin de tracé. Peu importe, je grimpe. ^^ Au début de la pierre, puis un semblant de chemin apparaît pour enfin arriver au sommet avec pour décor : un petit temple.

Montée caillouteuse avant d'arriver au mont Sogaku-san Montée caillouteuse avant d'arriver au mont Sogaku-san
Montée caillouteuse avant d'arriver au mont Sogaku-san

Le petit bémol : il est entièrement grillagé. C'est un tout petit peu dommage. Cependant, je peux admirer de très belles sculptures qui l'ornent.

Temple du mont Sogaku-san Temple du mont Sogaku-san Sculpture du temple du mont Sogaku-san
Temple du mont Sogaku-san avec ses sculptures

Il est 14 h 50, et après avoir pris le temps de l'admirer un petit moment, ainsi que le lieu qui l'entoure, j'amorce ma descente. Il me reste 3.3 kilomètres avant l'arrivée à la gare de Mitake.

La descente

Ma descente ne sera pas des plus rapides. Comme le début de la randonnée, je prends mon temps. Je ne souhaite pas me presser, mais j'essaye quand même de faire en sorte d'arriver avant la nuit. En rien compliquée, je vous laisse admirer la descente avec ces quelques clichés.

Descente de Takamizu-sanzan vers Mitake Descente de Takamizu-sanzan vers Mitake
Descente de Takamizu-sanzan vers Mitake Descente de Takamizu-sanzan vers Mitake
Descente de Takamizu-sanzan vers Mitake

Arrivé à Mitake, il ne me faut pas longtemps pour arriver à sa gare. Après avoir passé le chemin de fer et un peu de route, vous y arrivez rapidement.

16 h 15 arrivé, 16 h 40 c'est parti pour 2 h 20 de transport avant d'arriver à ma guest house.

Arrivée à Mitake Arrivée à Mitake Arrivée à Mitake
Arrivée à Mitake

J'ai essayé de vous expliquer au mieux et dans le détail comment faire cette randonnée si vous souhaitez à votre tour la faire. Vous n'avez besoin d'aucun bus vu que cela va de gare de gare. Pour ma part, je l'ai faite dans le sens Ikusabata / Mitake. Mais vous pouvez très bien faire l'inverse.

Verdict sur la randonnée

Mais est-elle indispensable ? Je ne pense pas. Elle est des plus agréable et j'ai pris beaucoup de plaisir dans ma marche. Mais il en existe d'autres, de randonnées, que je trouve peut-être plus intéressante, dans la région de Tokyo, sur le panorama qui peut être offert en cours de parcours. Sur la marche en elle-même, il n'y a pas de soucis, elle reste relativement sportive, mais praticable pour tous.

Ensuite, si vous voulez sortir des sentiers battus, cela peut être un choix envisageable.

Au vu de mon article et des photos, je vous laisse seul juge de savoir si vous pensez bon de la faire. Pour moi, ce fut une randonnée des plus agréables et appréciables en cette belle journée de début décembre. J'espère que par l'intermédiaire de cet article, cela vous a fait voyager dans la forêt japonaise et peut-être, qui sait, vous a donné envie de la faire à votre tour.

Conseils

Pensez à votre pique-nique. Il y a bien un petit magasin à l'arrivée de la gare, mais rien de grandiose, du moins pour moi. Par la suite, aucun point de restauration ne sera mis à votre disposition.

Prenez aussi les noms en japonais que je vous ai indiqués, cela va vous servir lors de la randonnée. Presque aucun panneau n'indique les directions dans l'alphabet latin, la majorité étant en kanjis, ce qui est tout à fait normal. Mais pour se diriger, j'étais content d'avoir la traduction des kanji pour ne pas me tromper de route.

Auteur

Benoît

Je suis passionné par le Japon depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours aimé faire partager ma passion. C'est alors que tout naturellement je décide de créer Japan World en 2005.

Laissez un commentaire

En postant un commentaire sur Japan World vous êtes en accord avec ses mentions légales et vous l'autorisez à enregistrer vos données.


À propos

De mon prénom Benoît, je suis un passionné du Japon depuis mes 13 ans. 30 ans au moment où j'écris ces lignes, je ne souhaite qu'une seule chose : assouvir ma passion et surtout la faire partager au plus grand nombre.

Cette passion a commencé, comme pour beaucoup, par les mangas avec Dragon Ball. Mais très rapidement je me suis...

Lire la suite

Publicité

Japan World : Voyage utilise des cookies afin d'améliorer le site web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Pour en savoir davantage sur l'utilisation des cookies : Mentions Légales.