mercredi, 29 novembre 2017 18:00

Tokyo Park Hotel, Shiba Park et Hibiya Park

Évaluer cet élément
(0 Votes)

De la verdure dans la capitale nippone.

Aujourd'hui, c'est une journée que j'ai décidé de consacrer à différents parcs. Je me dirige pour cela à Hibiya. Je commence par Hibiya Park, mais ils sont en plein rangement. La vue n'étant pas des plus agréables, je décide de revenir plus tard. Direction un autre parc que je souhaite voir : Shiba Park.

Parc d'Hibiya
Parc d'Hibiya

Tokyo Park Hotel

Vingt-cinq minutes de marche après, je me retrouve devant le Tokyo Park Hotel, adjacent au Shiba Park. Je profite donc de m'y rendre.

Entrée du Tokyo Park Hotel
Entrée du Tokyo Park Hotel

Après de nombreuses marches, une vue sur un jardin avec en fond la tour de Tokyo m'est proposée.

Tokyo Park Hotel après la montée des marches
Tokyo Park Hotel après la montée des marches

Couleur d'automne pour les arbres, le temple sur ma droite, tout cela me donne droit à un très beau cadre, presque une carte postale. Je déambule dans les allées l'appareil photo en main. Des fleurs, de la verdure et un petit jardin, avec en fond les grands immeubles.

Une des vues au Tokyo Park Hotel Une des vues au Tokyo Park Hotel
Une des vues au Tokyo Park Hotel

Un vaste espace vert se dresse face à moi. Des gens en profitent pour s'y reposer et déjeuner. Bel et calme endroit, j'en fais le tour et je continue de profiter des couleurs. C'est un jardin dans la ville, petit, mais des plus agréables. Il n'y a rien d'extraordinaire, mais il ne me faut pas grand-chose pour me satisfaire. Nullement incontournable, mais si vous êtes de passage, n'hésitez pas à simplement le traverser.

Tokyo Park Hotel Tokyo Park Hotel Tokyo Park Hotel Tokyo Park Hotel
Tokyo Park Hotel

Shiba Park

Après cette petite visite, je marche quelques mètres et je me rends donc au Shiba Park. Vaste étendue ici aussi, des mamans et leurs enfants, des salaryman, des employés ou tout simplement des promeneurs sont présents. Un petit coin information est même mis à notre disposition. Au fond de nombreux arbres attirent mon attention.

Shiba Park Shiba Park
Shiba Park

Forêt ? Du moins une toute petite forêt, enfin si l'on peut l'appeler ainsi. Je décide de m'y rendre, pour y retrouver finalement le Shiba Maruyama Kofun. C'est un tumulus, l'un des plus grands des environs. Après quelques marches, sous un bois, un petit lieu est proposé pour se reposer. Et même un petit sanctuaire est présent. Étonnant ! Mais Tokyo est là pour surprendre. Grande mégalopole avec de nombreux buildings, puis ce sanctuaire juste ici.

J'aime cet endroit. Des bruits d'oiseaux, un peu de calme et le plaisir d'être au contact d'un peu de nature. J'en profite donc pour en faire le tour.

Shiba Park Shiba Park et son sanctuaire Shiba Park et son sanctuaire Shiba Park Shiba Park Shiba Park
Shiba Park et Shiba Maruyama Kofun

À table

Maintenant, il est temps de manger. En me dirigeant vers Hibiya Park, je m'arrête manger.

Repas à Yoshinoya
Repas simple à Yoshinoya

Hibiya Park

Reprise de la marche, je retourne donc au premier parc de ce matin. C'est la fin du rangement. Je décide donc d'en faire le tour jusqu'à tomber sur ce magnifique endroit, que vous pouvez admirer sur les photos ci-dessous. De belles couleurs d'automne entourent un jet d'eau vraiment joli et original. L'appareil photo est à nouveau de sortie. Je croise un Japonais qui lui aussi prend des photos. Un sourire et l'on se comprend. Il n'y a pas besoin de la parole. L'endroit est tellement beau qu'il serait bête de ne pas en profiter et ceci malgré le bruit ambiant de la route.

Je m'arrête quelques minutes et je prends le temps de savourer cet endroit. Assis je contemple ce paysage. J'aime vraiment les couleurs d'automne, cela donne un charme fou au lieu. Oiseaux, cris des enfants, bruit de l'eau, l'animation est présente. Je reprends ma marche. À ce moment-là, je pense ma visite terminée, mais il n'en est rien.

Couleurs automnales à Hibiya Park Couleurs automnales à Hibiya Park Couleurs automnales à Hibiya Park Couleurs automnales à Hibiya Park Couleurs automnales à Hibiya Park Couleurs automnales à Hibiya Park Couleurs automnales à Hibiya Park Couleurs automnales à Hibiya Park Couleurs automnales à Hibiya Park
Couleurs automnales à Hibiya Park

Je découvre une autre partie. Très beau jardin avec une vaste place où de nombreux palmiers et roserais sont présents. Cela sent bon. Le paysage change complètement. Je vois une maison au fond, mais cette dernière ne ressemble en rien au style japonais. J'apprends qu'elle est de style allemande. Ce qui explique la raison du jardin qui dénote avec le style traditionnel japonais. Je déambule, c'est très agréable. Si j'avais la fonction : enlever le bruit de la route, tout serait parfait. ^^

Hibiya Park Hibiya Park Hibiya Park
Hibiya Park et sa maison de style Allemand au Hibiya Park

Au fil de ma marche, en contrebas, un autre jardin, cette fois-ci typiquement japonais, est présent. Mais cela est un peu dommage pour la vue, car de nombreux escabeaux sont visibles ainsi que de l'herbe coupée qui jonche le sol et l'eau. Ce n'est guère grave, après tout c'est pour la bonne cause. Il faut bien, pour que le promeneur soit ravi, que l'entretient soit fait. Je suis toujours aussi admiratif de la précision et de la minutie des jardiniers. Il n'y a pas une feuille qui dépasse. Je monte, je descends, une vue après l'autre, le paysage se découvre. Je ne connaissais pas ce jardin. Je ne suis pas déçu d'être venu.

Hibiya Park et son jardin japonais Hibiya Park et son jardin japonais Hibiya Park et son jardin japonais
Hibiya Park et son jardin japonais

Je passe devant des terrains de tennis. Il y a du bon jeu. C'est un plaisir pour l'amateur que je suis. Après avoir profité de quelques échanges entre deux joueurs, la dernière partie du parc se découvre à moi. Une immense cloche se dresse face à moi. Je lis l'écriteau présent afin de savoir à quoi elle correspond et j'apprends qu'elle est identique à celle de l'originale qui a sonné l'indépendance de l'Amérique, en 1776. Rien de grandiose, mais elle n'en reste pas moins impressionnante. Cela termine ma visite de cet immense parc.

Hibiya Park et sa cloche Hibiya Park et sa cloche
Hibiya Park et sa cloche

Si vous êtes comme moi à la recherche d'un peu de nature et de verdure, je ne peux que vous le conseiller. Le mieux, pour moi, étant d'avoir son petit pique-nique et de profiter des lieux tout en déjeunant.

La meilleure période pour les visites étant automne et printemps.

Kōkyo

Fin d'après-midi, je termine par aller voir la résidence de l'Empereur, Kōkyo. Beaucoup de monde attroupé pour finalement nous donner à voir pas grand-chose. Mais au moins, je pourrais dire que je l'ai vu. ^^ Étant dans les environs, cela aurait été bête de passer à côté. Je déambule tout le long de la forteresse.

De grand buildings à perte de vue, certains émergent, d'autres sont en fin de construction. J'étais déjà venu lors de mon premier voyage dans les environs. La ville évolue à coup de bruit de marteaux-piqueurs, même si je n'en vois guère la différence. Tous les parcs ferment entre 16 h et 17 h. Celui par lequel je souhaitais terminer est fermé le lundi. Ce n'est pas bien grave, j'y avais déjà été lors de mon premier voyage.

Kōkyo Kōkyo Kōkyo
Kōkyo et les buildings en face

Petite journée en ce qui concerne les visites, mais elle fut des plus agréable. La fin de soirée se passera entre Shinjuku et ma guest house.

 

Fiche(s) liée(s) à l'article :

Auteur

Benoît

Je suis passionné par le Japon depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours aimé faire partager ma passion. C'est alors que tout naturellement je décide de créer Japan World en 2005.

Laissez un commentaire

En postant un commentaire sur Japan World vous êtes en accord avec ses mentions légales et vous l'autorisez à enregistrer vos données.


À propos

De mon prénom Benoît, je suis un passionné du Japon depuis mes 13 ans. 30 ans au moment où j'écris ces lignes, je ne souhaite qu'une seule chose : assouvir ma passion et surtout la faire partager au plus grand nombre.

Cette passion a commencé, comme pour beaucoup, par les mangas avec Dragon Ball. Mais très rapidement je me suis...

Lire la suite

Publicité