dimanche, 04 mars 2018 18:00

Musée de Fukuoka

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Aujourd'hui, on va se cultiver au musée de Fukuoka.

Fukuoka possède un musée du nom de Fukuoka City Museum. Très grand, lors de mon passage il y avait l'exhibition permanente, deux dites « feature » et une temporaire.

Informations pratiques

Sur la carte :

Adresse : 〒814-0001 Fukuoka-ken, Fukuoka-shi, Sawara-ku, Momochihama, 3-1-1

Pour s'y rendre :

  1. De Tenjin, il vous faudra prendre la ligne Kuko Line jusqu'à la station Nishijin Station pendant environ 7 minutes de trajet pour 260 ¥ (~ 1 € 92). Puis vous devrez terminer à pied pendant 15 minutes.
  2. Si vous prenez souvent les lignes de métro de Fukuoka, pensez au pass 1 journée à 620 ¥ (~ 1 € 46).

Horaires & Tarif :

  • Ouverture : de 09 h 30 à 17 h 30 (dernière admission : 17 h)
  • Fermeture :
    • lundi mais si lundi tombe un jour férié, c'est le jour suivant
    • du 28 décembre au 4 janvier
  • Tarif : 200 ¥ (~ 1 € 47)

Site officiel :

Fukuoka City Museum

Musée de Fukuoka Musée de Fukuoka
Le musée de Fukuoka et son entrée

Les photos étant permises, mais sans le flash, je vais pouvoir vous faire profiter des lieux.

Pour 200 ¥ (~ 1 € 47), j'ai accès à l'exhibition principale, ainsi que les deux dites « feature ». Je n'ai pas accès cependant à celle qui est temporaire et qui concerne celle des samouraïs. Elle a pris fin le 12 février 2018 pour le tarif de 400 ¥ (~ 2 € 94)

Si vous voulez avoir un guide audio par l'intermédiaire d'un casque pour la principale, cela vous en coûtera 300 ¥ (~ 2 € 21).

L'exhibition principale

Après m'être acquitté de la somme demandée, je suis invité à entrer dans l'exhibition principale. Entrée dans le noir, ou presque, c'est après quelques pas que la lumière fut et m'invite à découvrir le tout début de l'histoire de la région de Fukuoka, il y a de cela entre 26 000 et 15 000 années. 

L'exhibition principale du musée de Fukuoka L'exhibition principale du musée de Fukuoka
Le début de l'exhibition principale du musée de Fukuoka

Vraiment intéressant, on retrouve des vases, des poteries, des jarres, des armes et j'en passe. Puis je continue ma visite où je vais passer à travers les âges de manière chronologique : l'âge Nakoku, l'âge Korokan, l'âge Hakata Koushu, l'âge des riches marchands d'Hakata, l'âge du clan de Fukuoka, début de la période moderne à Fukuoka, le Fukuoka contemporain, la vie dans le Fukuhaku (Fukuoka et Hakata) et enfin le monde de Yamakasa. Le musée est donc basé sur 11 parties différentes. Je laisse les photos parler d'elles-mêmes.

L'exhibition principale du musée de Fukuoka L'exhibition principale du musée de Fukuoka
L'exhibition principale du musée de Fukuoka L'exhibition principale du musée de Fukuoka L'exhibition principale du musée de Fukuoka
Le début de l'exhibition principale du musée de Fukuoka

De nombreuses vidéos explicatives, qui plus est sous-titrées en anglais, sont proposées. Celles qui concernent l'âge Korokan sont très courtes, mais elles sont très intéressantes. Ce sont celles qui m'ont le plus intéressées et pour lesquelles j'ai appris de nombreuses choses. Mais cela n'enlève en rien à l'intérêt des autres présentes tout le long de votre visite.

La partie de l'âge Korokan du musée de Fukuoka La partie de l'âge Korokan du musée de Fukuoka
La partie de l'âge Korokan du musée de Fukuoka

On retrouve de nombreux parchemins et leurs répliques, des lettres, de très nombreuses maquettes, dont certaines proposent des animations et sont très enrichissantes. Tout ce qui concerne le côté ludique, avec l'utilisation des nouvelles technologies, est disponible en anglais, du moins les très nombreux que j'ai utilisés.

L'exhibition principale du musée de Fukuoka L'exhibition principale du musée de Fukuoka Moules de masques fabriqués par Shirouzu Buhei, artisan de poupées à Hakata
L'exhibition principale du musée de Fukuoka avec les moules de masques fabriqués par Shirouzu Buhei, artisan de poupées à Hakata

Plus je progresse dans ma visite et plus j'avance dans les âges : canon, armes, baseball et on termine par les festivals.

L'exhibition principale du musée de Fukuoka L'exhibition principale du musée de Fukuoka L'exhibition principale du musée de Fukuoka
L'exhibition principale du musée de Fukuoka L'exhibition principale du musée de Fukuoka
L'exhibition principale du musée de Fukuoka

C'est clairement un musée vraiment intéressant. Grand, on peut prendre le temps que l'on souhaite et c'est ce que j'ai fait.

L'exhibition principale du musée de Fukuoka L'exhibition principale du musée de Fukuoka L'exhibition principale du musée de Fukuoka
Décoration de cadeau de fiançailles à Hakata au musée de Fukuoka L'exhibition principale du musée de Fukuoka L'exhibition principale du musée de Fukuoka
L'exhibition principale du musée de Fukuoka

Mais comme dans beaucoup de musées, ne pouvant tout traduire en anglais ce qui est totalement compréhensible, la majorité des explications seront en japonais. Cependant, avec le casque audio, si vous comprenez l'anglais, vous aurez plus d'informations et donc cela sera plus enrichissant pour votre visite. Donc hormis les titres en anglais, cela n'allait guère plus loin en matière d'explications sur les différentes expositions. Cela m'a un peu pénalisé, mais je sais ce qu'il me reste à faire : travailler mon Japonais. smile 

Les deux exhibitions mises en vedette

Après en avoir fait le tour, je me dirige vers les deux autres exhibitions, qui elles, sont dites « feature », autrement dit, mise en avant, en vedette.

Pour la première salle, divisé en 4 pièces distinctes, j'y retrouve de nombreux éléments qui étaient présents dans l'exhibition principale à l'exception de deux magnifiques lames qui sont exposées. On fait la queue afin de les admirer et de les prendre en photos.

La première exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka La première exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka
La première exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka

L'exposition des sabres et katana au musée de Fukuoka Longue lance appelée Nihon-go utilisée par Mori Tomonobu le vassal des Kuroda Longue lance appelée Nihon-go utilisée par Mori Tomonobu le vassal des Kuroda
Katana appelé Heshikiri-Hasebe Épée Wakizahi de Hasebe Kunishige
L'exposition des sabres et katana au musée de Fukuoka
Le premier : Longue lance appelée Nihon-go utilisée par Mori Tomonobu le vassal des Kuroda.
Le second : Katana appelé Heshikiri-Hasebe
La troisième : Épée Wakizahi de Hasebe Kunishige

La première exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka La première exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka
La première exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka, première pièce

Quant aux trois autres pièces, je vous laisse admirer les lieux par les photos ci-dessous.

La première exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka Revolver que Kuroda Nagahiro a donné à la famille Hoashi
La première exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka, seconde pièce
Revolver que Kuroda Nagahiro a donné à la famille Hoashi

La première exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka La première exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka La première exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka
La première exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka, troisième pièce

La première exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka La première exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka
La première exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka, quatrième pièce

Quant à la seconde salle, j'y ai trouvé plus d'attrait et d'intérêt. De nouvelles pièces sont exposées comme des parchemins, des lettres et des journaux.

La seconde exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka La seconde exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka La seconde exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka
La seconde exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka La seconde exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka
La seconde exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka

On retrouve aussi un Fukuoka plus récent. Toute une partie sera consacrée au métro et ces premiers tickets mis en vente.

La seconde exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka, avec la partie consacrée au métro La seconde exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka, avec la partie consacrée au métro
La seconde exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka, avec la partie consacrée au métro

Des sujets sur la photographie, sur l'école et son entrée, les magazines, les lampes électriques, l'art du bois et j'en passe. La liste serait trop longue, elle en restera exhaustive.

La seconde exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka La seconde exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka La seconde exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka
La seconde exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka La seconde exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka La seconde exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka
La seconde exhibition mise en vedette au musée de Fukuoka

L'exhibition temporaire

Malheureusement, elle ne sera plus disponible lorsque vous lirez cet article, mais je tenais à vous en parler néanmoins, car je l'ai trouvé excellente, du moins pour le passionné et intéressé que je suis sur les samouraïs.

Après m'être acquitté de 400 ¥ (~ 2 € 94), j'entre dans la salle. De splendides armures de samouraïs me font face ainsi que sur la gauche. Quant à ma droite, une splendide lance et katanas sont exposés, le tout en images.

L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka
L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka

L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka
L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka

L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka
L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka
L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka
L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka

Quant à la seconde salle, je retrouve des parchemins et lettres, ainsi que des katanas et leurs ornements.

L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka
L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka
L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka
L'exposition sur les armures de samouraïs au musée de Fukuoka

Verdict

Je ne suis pas la première personne à faire tous les musées qui peuvent exister, mais de temps en temps j'apprécie de m'y rendre afin d'approfondir ma culture et me permettre d'en apprendre davantage sur des points précis. Ce fut le cas dans ce musée. Bien sûr, si l'on veut réellement tout voir dans le détail et ne rien rater, il faudra plus d'une visite pour prendre le temps de tout lire et regarder.

Ma visite fut d'un après-midi et cela m'a suffi amplement. C'est diversifié et cela apporte réellement un intérêt pour l'amoureux du Japon que je suis ainsi que de son histoire, du moins de Fukuoka et sa région. Je suis loin d'être calé en la matière, mais à la fin de ma journée, j'ai été moins bête que le matin en me levant, j'ai donc tout gagné.

S'il pleut et que vous souhaitez rester au chaud et en même temps vous cultiver, je vous conseille ce musée. Qui plus est, le fait de remonter dans le temps et d'aller jusqu'à de nos jours, je trouve cela très intéressant et cela permet clairement de voir l'évolution.

Cependant, si vous ne parlez pas Japonais, hormis certains points spécifiés dans l'article, vous aurez guère de textes dans la langue de Shakespeare.

Auteur

Benoît

Je suis passionné par le Japon depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours aimé faire partager ma passion. C'est alors que tout naturellement je décide de créer Japan World en 2005.

Laissez un commentaire

En postant un commentaire sur Japan World vous êtes en accord avec ses mentions légales et vous l'autorisez à enregistrer vos données.


À propos

De mon prénom Benoît, je suis un passionné du Japon depuis mes 13 ans. 30 ans au moment où j'écris ces lignes, je ne souhaite qu'une seule chose : assouvir ma passion et surtout la faire partager au plus grand nombre.

Cette passion a commencé, comme pour beaucoup, par les mangas avec Dragon Ball. Mais très rapidement je me suis...

Lire la suite

Publicité

Japan World : Voyage utilise des cookies afin d'améliorer le site web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Pour en savoir davantage sur l'utilisation des cookies : Mentions Légales.