dimanche, 11 février 2018 18:00

Hakata Machiya Folk Museum

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Une journée au musée Hakata Machiya Folk Museum à Fukuoka.

On est mi-janvier et il neigeote à Fukuoka, c'est donc le temps parfait pour aller au musée. J'ai jeté mon dévolu sur le Hakata Machiya Folk Museum.

Informations pratiques

Pour s'y rendre :

  1. De Tenjin, il vous faudra prendre la ligne Kuko Line jusqu'à la station Gion Station pendant environ 5 minutes de trajet pour 200 ¥ (~ 1 € 47). Puis vous devrez terminer à pied.
  2. Si vous prenez souvent les lignes de métro de Fukuoka, pensez au pass 1 journée à 620 ¥ (~ 1 € 46).

Horaires & Tarif :

  • Ouverture : de 10 h à 18 h (dernière admission : 17 h 30)
  • Fermeture : du 29 au 31 décembre
  • Démonstration au second étage : de 10 h à 12 h et de 14 h à 16 h
  • Tarif : 200 ¥ (~ 1 € 47)

Hakata Machiya Folk Museum

Premier étage

Arrivé sur place, j'aime beaucoup le bâtiment qui est resté traditionnel, comme figé dans le temps.

Hakata Machiya Folk Museum
Le bâtiment du Hakata Machiya Folk Museum

Musée sur deux étages, il vous en coûtera 200 ¥ (~ 1 € 47). On me demande d'où je viens et quand je leur annonce de France, ils sont surpris et heureux. Un ありがとう (merci) sera le doux mot de remerciement.

Pour le tarif, je ne connais pas bien ceux qui sont pratiqués en France, mais ceux du Japon, du moins pour les musées que j'ai faits, je ne trouve pas cela excessif, pour mon plus grand bonheur. laughing

Entrée du Hakata Machiya Folk Museum
L'entrée du Hakata Machiya Folk Museum

De suite, un monsieur et une jeune fille, habillés aux couleurs du musée, viennent à moi. Au premier abord, je me demande pourquoi, puis rapidement, j'en comprends la raison. Ils vont me faire la visite en tant que guide. Malheureusement, elle ne sera qu'en japonais et avec mon petit niveau, il me sera très difficile de bien tout comprendre. Cependant, il fait en sorte de parler lentement et de temps en temps, il emploie des mots en anglais. Je comprends certains points qui me sont donc expliqués de manière plus facile. Mais il m'est impossible de tout cerner. C'est un peu dommage.

Après cela, je suis livré à moi-même. Le musée est entièrement en japonais avec de temps en temps de l'anglais, mais cela ne sera que par parcimonie.

Je suis accueillie par la chronologie de l'histoire d'Hakata. Une fresque, tout en japonais, mais merci le guide, car je sais de quoi il s'agit et ce qui est mis en avant. Elle passe à travers les époques et on nous montre l'évolution d'Hakata. En parallèle, des explications sur Hakata et Fukuoka seront aussi données.

Hakata History timeline du Hakata Machiya Folk Museum
Chronologie de l'histoire d'Hakata

Puis j'arrive sur la partie festival avec les parties : Hakata Matsubayashi, Machiwari et Nagare ainsi que le calendrier des festivals d'Hakata. De magnifiques maquettes sont érigées ainsi qu'une où une petite animation se lance lorsque l'on s'en approche. Très détaillées, je trouve cela impressionnant et je suis totalement replongé dans l'époque. Je suis sous le charme.

La partie festivals du Hakata Machiya Folk Museum
La partie festivals du Hakata Machiya Folk Museum La partie festivals du Hakata Machiya Folk Museum La partie festivals du Hakata Machiya Folk Museum
La partie festivals du Hakata Machiya Folk Museum La partie festivals du Hakata Machiya Folk Museum La partie festivals du Hakata Machiya Folk Museum
La partie festivals du Hakata Machiya Folk Museum

Dans le même lieu, un petit film de 15 minutes est diffusé toutes les 30 minutes (25 minutes pour le premier) à partir de 10 h 05. Les dialogues sont en japonais, mais les des explications sont données tout le long avec des sous-titres en anglais afin d'en comprendre ce qui est expliqué. Cela va concerner le Hakata Gion Yamakasa, un festival très célèbre.

Hakata Gion Yamakasa
La projection pour l'Hakata Gion Yamakasa

Puis on avance dans les époques pour arriver à la partie : vieux paysage urbain, leçon du dialecte d'Hakata, le passé et le présent d'Hakata et de Fukuoka, Hakata durant la période Meiji et Taisho, Nozokikarakuri et les gens d'Hakata.

Avancée dans le temps au Hakata Machiya Folk Museum
Avancée dans le temps

Traversé dans le temps, on a un comparatif en photographie entre avant et après. Pour certains endroits, l'évolution est incroyable !

Comparatif en photos au Hakata Machiya Folk Museum
Comparatif en photos

La partie sur les leçons du dialecte d'Hakata, c'est génial ! Ce sont des vieux téléphones, si ce n'est les premiers, et quand on prend le combiné, une voix nous parle. On est loin dans le passé en comparaison des téléphones portables d'aujourd'hui. Je n'ai rien compris, mais je dois avouer que j'ai bien apprécié cette petite traversée dans le temps.

Les leçons du dialecte d'Hakata au Hakata Machiya Folk Museum Les leçons du dialecte d'Hakata au Hakata Machiya Folk Museum
Les leçons du dialecte d'Hakata

Tout comme le Nozokikarakuri où une petite animation de quelques minutes est proposée où l'on va nous expliquer comment étaient les festivals. J'ai beaucoup aimé et ayant compris quelques passages, c'est d'autant plus appréciable.

Nozokikarakuri au Hakata Machiya Folk Museum
Le Nozokikarakuri

Hormis cela, une énorme maquette est érigée au centre où l'on nous propose des bâtiments de la période Meiji et Taisho en comparaison. L'évolution est impressionnante.

Les bâtiments de la période Meiji et Taisho au Hakata Machiya Folk Museum
Les bâtiments de la période Meiji et Taisho

On termine par les personnes importantes pour la ville. Cela sera tout pour le premier étage.

Les personnes importantes pour la ville au Hakata Machiya Folk Museum
Les personnes importantes pour la ville

Second étage

Direction maintenant le second étage et quand on se rend à ce dernier, de nombreuses planches de mangas sont érigées sur les murs. Donc, pour ceux qui veulent lire, c'est le moment. smile

Large couloir, cela sera consacré aux objets traditionnels avec de nombreuses expositions en vitrine. Dans cet étage, on retrouve les parties suivantes : un atelier traditionnel, l'art et l'artisanat traditionnel d'Hakata, ainsi que Hakata Niwaka.

Le second étage au Hakata Machiya Folk Museum
Le second étage

Sous une douce musique, je déambule et je prends le temps d'admirer ce qui façonnait l'époque. Je retrouve : la vie de tous les jours, le commerce et les célébrations. Des tableaux et des sculptures nous replongent dans ce passé qui me fascine tant et pour lequel je veux en apprendre davantage.

Le objets traditionnels au Hakata Machiya Folk Museum Le objets traditionnels au Hakata Machiya Folk Museum
Le objets traditionnels au Hakata Machiya Folk Museum Le objets traditionnels au Hakata Machiya Folk Museum
Le objets traditionnels

Hakata Niwaka au Hakata Machiya Folk Museum Hakata Niwaka au Hakata Machiya Folk Museum Hakata Niwaka au Hakata Machiya Folk Museum
Hakata Niwaka au Hakata Machiya Folk Museum Hakata Niwaka au Hakata Machiya Folk Museum
Hakata Niwaka

Dans la seconde partie, un atelier est présent. Vous pouvez voir une personne exercer un art traditionnel. Lors de mon passage, c'était le Ningyo, poupées traditionnelles japonaises. Mais cela n'a lieu qu'entre 10 h et 12 h, puis cela reprend de 14 h à 16 h. Étant arrivé pendant la période de pause, je n'ai pas eu la chance de pouvoir assister à la présentation. Mais une vidéo était en train de tourner pour expliquer en quoi consistait cet art.

L'atelier traditionnel au Hakata Machiya Folk Museum L'atelier traditionnel au Hakata Machiya Folk Museum
L'atelier traditionnel

C'est grandeur nature que je suis replongé dans cette période.

Verdict

J'ai réellement bien apprécié ma visite. J'aime me replonger dans le temps et ici, ce fut le cas. Riche en informations, ce musée se visite en une petite heure, si l'on pend son temps. J'ai beaucoup aimé les maquettes, les anciens mobiliers ainsi que les photos comparatives. Cela en sera de même pour tout le côté artisanal où je reste toujours admiratif face aux différents objets que l'ont peut-être capable de créer, toutes époques confondues.

Quant au petit point noir, cela reste un petit musée, même si pour moi cela suffit amplement. Et encore une fois, tout, ou presque, est en japonais. C'est normal, car ils ne peuvent vraiment pas tout traduire, cela demanderait vraiment un trop gros chantier, surtout pour un musée de cette envergure. C'est simplement un peu dommage pour le passionné de l'histoire japonaise que je suis. J'aurais aimé comprendre ce qui était expliqué afin de pouvoir en apprendre davantage sur Fukuoka d'un point de vue historique. Donc autrement, comme tous les musées, si vous ne parlez pas japonais, il se peut que le tour ne se fait pas en 1 h, mais plus rapidement.

À l'extérieur

Autrement, en sortant sur votre droite, un petit magasin sera présent avec de nombreux objets en ventes dont certains traditionnels. Il y a aussi le tour de pousse-pousse qui est possible. Mais je n'ai pas su pour le prix, car personne n'était présent lors de mon passage.

Produits en ventes à côté du Hakata Machiya Folk Museum Produits en ventes à côté du Hakata Machiya Folk Museum
Produits en ventes à côté du Hakata Machiya Folk Museum Produits en ventes à côté du Hakata Machiya Folk Museum
Certains des produits en ventes dans le magasin à côté du musée

Ma journée a été rythmée par un autre musée, mais cela fera l'objet d'un autre article ne souhaitant pas faire un article trop long et qui peut être barbant sur la durée dans la lecture.

Auteur

Benoît

Je suis passionné par le Japon depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours aimé faire partager ma passion. C'est alors que tout naturellement je décide de créer Japan World en 2005.

Laissez un commentaire

En postant un commentaire sur Japan World vous êtes en accord avec ses mentions légales et vous l'autorisez à enregistrer vos données.


À propos

De mon prénom Benoît, je suis un passionné du Japon depuis mes 13 ans. 30 ans au moment où j'écris ces lignes, je ne souhaite qu'une seule chose : assouvir ma passion et surtout la faire partager au plus grand nombre.

Cette passion a commencé, comme pour beaucoup, par les mangas avec Dragon Ball. Mais très rapidement je me suis...

Lire la suite

Publicité