mercredi, 10 janvier 2018 18:00

Asakusa & Shibuya

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Derniers jours dans la capitale, direction Asakusa et Shibuya de nuit pour la dernière sortie.

Comme je quitte Tokyo, et même s'il ne faut jamais dire jamais, je ne pense pas revenir sur une longue durée. Je souhaitais terminer ces deux mois par un côté tradition. C'est alors qu'Asakusa est devenu une évidence.

Asakusa

La rue Nakamise

Arrivé sur place, en fin de matinée, 11 h 25, je ne pensais pas que le lieu étant tant prisé. La porte d'entrée est prise d'assaut pour les photos. J'essaye d'en prendre une comme je le peux et je m'engage dans la rue principale, qui porte le nom de Nakamise.

La porte d'entrée du temple Senso-ji à Asakusa La porte d'entrée du temple Senso-ji à Asakusa
La porte d'entrée du temple Senso-ji à Asakusa

Il y a de nombreux magasins qui vendent, entre autres, baguettes, éventails et souvenirs divers. Vous trouverez aussi de quoi grignoter ici et là. Très touristique, il n'est pas simple de circuler, mais cela reste néanmoins agréable. J'aime beaucoup le lieu du fait de sa décoration et l'atmosphère générale. Ensuite, il faut aimer le monde. Je déambule, et même si je ne veux rien acheter, je porte le regard ici et là. Je trouve quand même que cela reste, pour beaucoup, des produits typiquement pour les touristes.

La rue Nakamise à Asakusa La rue Nakamise à Asakusa La rue Nakamise à Asakusa
La rue Nakamise à Asakusa La rue Nakamise à Asakusa La rue Nakamise à Asakusa
La rue Nakamise à Asakusa avec ses nombreux magasins

Puis comme on peut louer des tenues traditionnelles, je constate que de nombreuses personnes en portent.

Location des tenues traditionnelles dans la rue Nakamise à Asakusa
Location des tenues traditionnelles dans la rue Nakamise à Asakusa

Le temple Senso-ji

J'arrive à la seconde porte. Sur ma gauche, une énorme pagode de plusieurs étages se dresse. Impressionnante ! Je le suis toujours face à de tels édifices. Continuant, sur ma droite et ma gauche, il y a différents bâtiments pour ceux qui souhaitent faire des omikuji, entre autres.

La seconde porte du temple Senso-ji à Asakusa avec sa pagode La seconde porte du temple Senso-ji à Asakusa avec sa pagode
La seconde porte du temple Senso-ji à Asakusa avec sa pagode La seconde porte du temple Senso-ji à Asakusa avec sa pagode
La seconde porte du temple Senso-ji à Asakusa avec sa pagode

Un peu plus loin sur la gauche, il y a de quoi se purifier avec l'eau et au centre l'encens. Puis juste en face de tout cela : le temple. Lui aussi est très impressionnant. Je me sens bien petit face à un tel édifice. Des gens font la queue pour faire une prière, je décide de me rendre dans le temple.

Le temple Senso-ji à Asakusa Le temple Senso-ji à Asakusa
Le temple Senso-ji à Asakusa

Vaste, vous trouverez tout ce qui touche à la spiritualité dans les boutiques et au centre : splendide ! Des dorures, des fleurs, des lanternes, des statues avec des édifices de toute beauté. Je ne suis pas un expert sur le sujet, mais je trouve cela très épuré et vraiment cela vaut le détour. Quant au plafond, il est orné de peintures. Le rendu général est superbe. Je suis bien content d'avoir choisi ma dernière journée dans ce lieu. Les photos étant interdites à l'intérieur, je ne peux vous en proposer.

Une cérémonie Bouddhique a lieu au moment de ma visite, avec de nombreuses caméras et appareils photo de présents. Dehors, cela est la même chose. La raison ? Je l'ignore, donc si une personne a une idée, je suis preneur.

Journalistes au temple Senso-ji à Asakusa
Journalistes au temple Senso-ji à Asakusa

Je reste un très long moment sur place. J'aime beaucoup les lieux sacrés et celui-ci ne déroge pas à la règle.

La rue Shin-Nakamise

De retour, je décide de prendre la rue adjacente à la principale, elle se nomme Shin-Nakamise. Couverte, c'est une autre rue commerçante, mais cette fois avec de nombreux restaurants. Vous pourrez aussi retrouver, entre autres, des chaussures, des valises, des souvenirs bien sûr et même un bar à chouettes. Quand j'ai vu la chouette dans la rue, j'ai cru que c'était une fausse tellement elle était figée, mais non elle était bien vivante. Stupéfiant !

La rue Shin-Nakamise au temple Senso-ji à Asakusa La rue Shin-Nakamise au temple Senso-ji à Asakusa La rue Shin-Nakamise au temple Senso-ji à Asakusa
La rue Shin-Nakamise au temple Senso-ji à Asakusa

À table

Au fil de ma marche, l'heure tourne et il est l'heure de manger. Je me laisse tenter par des soba et des gyozas. Qui plus est, le menu est disponible en français. Chose extrêmement rare pour le souligner, du moins c'est la première fois que cela m'arrive.

Gyozas à Asakusa Ramen sauce soja avec ses gyozas à Asakusa
Ramen sauce soja avec ses gyozas pour 980 ¥ (~ 7 € 40)

La rue kappabashi

Après avoir bien mangé, et craqué pour un taiyaki, gâteau en forme de poisson fourré d'anko, je me rends dans la rue kappabashi. Je ne l'ai pas trouvé exceptionnelle, à l'exception que vous recherchiez tout ce qui touche à la cuisine. Vous trouverez alors votre bonheur en couteaux, menus de cire, ustensiles en tout genre et j'en passe. Autrement, je n'ai rien trouvé d'autres de réellement intéressant.

La rue kappabashi à Asakusa La rue kappabashi à Asakusa
La rue kappabashi à Asakusa La rue kappabashi à Asakusa
La rue kappabashi à Asakusa avec ses vitrines de magasin

Sumida Gawa

Après ce court passage, je décide de partir en direction de la Sumida Gawa. En chemin, comme à l'aller, de nombreux rabatteurs sont présents pour vous proposer de faire un tout en pousse-pousse. Mais en tant qu'étranger, je n'ai pas été très dérangé.

Arrivé à Sumida Gawa, je décide de terminer ma marche digestive le long de l'eau. Balade au son du saxophone pour commencer, puis l'odeur de la mer arrive jusqu'à mon nez, le bruit de la route et des travaux constants arrivent à mes oreilles, un train passe, un bateau de temps en temps transporte sa marchandise, la chaleur du soleil se fait doucement sentir et une mouette vient me dire bonjour. Mes 5 sens sont en éveil. La vie suit son cours tout simplement et je marche. Mon sport favori. Des buldings et la Sky Tree seront aussi mon paysage. Peu de monde, je laisse mes jambes choisir la route et je profite du moment, tout simplement.

Balade le long de la Sumida Gawa Balade le long de la Sumida Gawa
Balade le long de la Sumida Gawa Balade le long de la Sumida Gawa Balade le long de la Sumida Gawa
Balade le long de la Sumida Gawa

Après avoir fait le tour, je décide de me rendre une dernière fois au temple. Toujours avec plaisir, je décide de terminer ma journée à Asakusa par cette dernière image en tête.

Shibuya

Mais afin de m'imprégner une dernière fois de la frénésie de Tokyo, je décide de finir la soirée à Shibuya. Je n'avais pas vu le chien la première fois quand je suis venu au Japon en 2015, il fallait donc y remédier.

35 minutes après, je suis arrivé sur place et je le vois enfin. J'ai tellement été touché par cette histoire. Pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire du chien Hachiko, je vous invite fortement à en prendre connaissance.

La statue d'Hachiko à Shibuya
La statue d'Hachiko à Shibuya

J'enchaîne par le fameux Shibuya Crossing. Ceux qui ne savent pas de quoi il s'agit, les vidéos ci-dessous, que j'ai filmées, parleront d'elle-même.

Shibuya Crossing

Shibuya Crossing

Puis je décide de me balader dans les rues adjacentes. Je profite d'aller au Starbucks, lieu où je ne vais jamais, mais on m'a dit que l'on voit bien le fameux carrefour, mais cette fois en hauteur. C'est vrai, mais cela ne vaut pas, pour moi, le coup de payer une boisson pour le voir de haut. Je trouve cela plus impressionnant quand on est dans la foule.


Shibuya Crossing en haut du Starbucks

Après cette petite pause, je déambule et je profite au maximum. Puis vient l'heure de rentrer et de dire au revoir à la capitale nippone.

Shibuya de nuit Shibuya de nuit Shibuya de nuit
Shibuya de nuit Shibuya de nuit Shibuya de nuit
Shibuya de nuit Shibuya de nuit
Shibuya de nuit

1 h 20 plus tard, je suis de retour à la guest house. Ce fut une belle journée comme je les aime. Au revoir Tokyo et bonjour Fukuoka, du moins dans quelques jours.

Auteur

Benoît

Je suis passionné par le Japon depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours aimé faire partager ma passion. C'est alors que tout naturellement je décide de créer Japan World en 2005.

Laissez un commentaire

En postant un commentaire sur Japan World vous êtes en accord avec ses mentions légales et vous l'autorisez à enregistrer vos données.


À propos

De mon prénom Benoît, je suis un passionné du Japon depuis mes 13 ans. 30 ans au moment où j'écris ces lignes, je ne souhaite qu'une seule chose : assouvir ma passion et surtout la faire partager au plus grand nombre.

Cette passion a commencé, comme pour beaucoup, par les mangas avec Dragon Ball. Mais très rapidement je me suis...

Lire la suite

Publicité

Japan World : Voyage utilise des cookies afin d'améliorer le site web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Plus de détails…