mardi, 31 octobre 2017 18:00

Les tours de la capitale Japonaise et un jardin

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Direction une nouvelle fois les hauteurs de Tokyo, mais cette fois avec ses deux tours, et un jardin en option.

J'attends le train patiemment, un livre à la main. Il arrive. C'est parti pour 1 h 10 de trajet jusqu'à mon arrivée finale : la Tour de Tokyo.

Keisei-Koiwa Station
Gare de Keisei-Koiwa Station

Zojo-ji

Mais en sortant du métro, je tombe devant un temple : Zojo-ji. Ne le connaissant pas, je décide d'y faire une halte. Je rentre par l'imposante porte et je me retrouve face à une cour qui précède le bâtiment principal.

Porte du Zojo-ji Zozo-ji
La porte du temple et le temple Zojo-ji.

Imposant avec ses différents bâtiments, je me ballade. À mesure de ma marche, je me décide alors à entrer dans le bâtiment principal. Reposant, l'extérieur est très beau, mais l'intérieur n'en est que plus magnifique. L'odeur de l'encens embaume ce lieu. Empreint d'une grande spiritualité, le lieu impose le silence. Appréciant énormément les temples et sanctuaires, même si ce dernier ne m'a pas spécialement impressionné, j'ai véritablement apprécié ma visite en son sein. Il ne faut cependant pas longtemps pour en faire le tour.

Zozo-ji à Tokyo Zozo-ji à Tokyo
Le temple Zozo-ji au milieu des immeubles et les petites statues de Jizo.

Un jardin est visitable pour 1,200 ¥, je préfère m'abstenir. Vous pourrez aussi y trouver une boutique dans un des bâtiments adjacents ainsi que le « Zozo-ji Treasures Gallery ».

Mais surtout, à l'origine, ma venue ici n'était pas prévue, donc ce ne fut que du bonus.

La Tour de Tokyo

Me voici en face de l'édifice, imposant du fait de sa hauteur, je l'apercevais déjà à la sortie de la bouche du métro. Mais quand on se retrouve juste en dessous, cela l'est davantage. Petit face à ce monstre de métal, je me décide à y entrer. Acquitté de 900 ¥, direction l'ascenseur et les hauteurs de la tour, plus exactement à 150 mètres. Je ne suis jamais monté dans la Tour Eiffel, cela est donc mon baptême pour ce qui est de monter dans une tour de fer.

Tour de Tokyo Tour de Tokyo
La Tour de Tokyo

J'en prends plein les yeux. Je profite du moment et admire la capitale nippone de haut. D'ici, les gens en bas sont tout petits. J'y retrouve une vision à peu près identique à ce que j'ai pu voir ailleurs. La capitale ne va pas changer tant que cela. Mais c'est agréable. J'aime avoir plusieurs angles et différentes hauteurs afin de pouvoir contempler Tokyo et son agglomération. Puis je me trouve aussi dans un bâtiment connu de par le monde. Je prends de très nombreuses photos et je me mets à rêvasser tout en contemplant le décor qui se dresse devant moi.

Ce n'est pas pour moi une visite indispensable, mais si vous avez du temps et que vous aimez les hauteurs comme moi, c'est une visite que vous pouvez, au besoin, ajouter à votre carnet de route.

Vue en haut de la Tour de Tokyo Vue en haut de la Tour de Tokyo Vue en haut de la Tour de Tokyo
Vue en haut de la Tour de Tokyo.

Un peu plus d'une heure trente après, il est temps de manger. Mon ventre ne crie pas spécialement famine, mais m'arrêtant devant un restaurant de la tour, les menus me font envie. C'est décidé, je rentre.

Le jardin de Kyu Shiba Rikyu

Le ventre plein, je me dirige vers le jardin de Kyu Shiba Rikyu. Je m'acquitte des 150 ¥ demandés à l'entrée. Un coin de verdure au milieu de la capitale, d'une telle beauté et ceci malgré le bruit ambiant de la route et des voitures qui y passent. Je m'assieds et je décide d'écrire ces quelques lignes. Ceci fait, armé de mon appareil et trépied, il est temps de prendre le temps de visiter ce jardin.

Un peu de repos et d'écriture au Kyu Shiba Rikyu
Un peu de repos et d'écriture au Kyu Shiba Rikyu.

Pour l'amoureux de la nature que je suis, je me trouve en terrain conquis. Typique et très beau jardin japonais, je profite du lieu. Je prends de nombreuses photos. J'aime beaucoup les jardins et celui-ci vaut réellement le détour. Datant de l'époque Edo, même s'il a été restauré entre-temps à la suite du grand tremblement de terre de Tokyo, j'ai trouvé le lieu empreint d'un passé et harmonieusement bien organisé. Le tout fait que je m'y suis bien senti.

Le seul petit bémol à tout ceci : le bruit ambiant de la route empêchant de se croire réellement au milieu de la nature. Je continue et termine ma petite promenade.

Le jardin de Kyu Shiba Rikyu Le jardin de Kyu Shiba Rikyu
Le jardin de Kyu Shiba Rikyu.

Pour ceux qui souhaitent le visiter, je vous conseille d'y aller durant les différentes périodes de floraison. La magie doit être encore plus belle.

Le jardin de Kyu Shiba Rikyu Le jardin de Kyu Shiba Rikyu
Le jardin de Kyu Shiba Rikyu.

The World Trade Center Observatory

Après avoir profité des lieux, je m'en vais à un bâtiment qui se trouve à 100 mètres de là : The World Trade Center Observatory.

Entrée du The World Trade Center Observatory
Entrée du The World Trade Center Observatory

Après avoir payé 620 ¥ l'entrée, Tokyo vu de haut reste toujours impressionnant. Cet observatoire permet d'avoir une vue sur toute la capitale. Certes, on retrouve un peu ce que l'on peut voir dans les autres, mais dans le cas présent, on est très proche de la Tour de Tokyo. Cela pouvant permettre de prendre de belles photos au coucher du soleil. Circulaire, cela permet aussi de voir toute la capitale, ce qui n'est pas à négliger.

Hormis ceci, le point que j'ai trouvé positif, c'est qu'il n'y avait pas beaucoup de monde quand je m'y suis rendu, en semaine. Contrairement à d'autres lieux où il est compliqué, parfois, de se faire une place proche de la vitre.

Vue en haut de The World Trade Center Observatory. Vue en haut de The World Trade Center Observatory. Vue en haut de The World Trade Center Observatory.
Vue en haut de The World Trade Center Observatory.

Fatigué, je m'assieds un petit moment afin de profiter des lieux. J'en profite pour prendre quelques notes, baigné sous une douce musique qui est jouée dans ce lieu. Vaste étendue qui se propose à mon regard. Il y a pire comme lieu de détente et de moment donné à la réflexion. Après quelques derniers clichés, un petit casse-croûte sur la route et direction la dernière destination de la journée : Tokyo Sky Tree.

Repos avant de repartir de The World Trade Center Observatory.
Repos avant de repartir de The World Trade Center Observatory.

Tokyo Sky Tree

La nuit étant tombée, je fais un petit crocher, avant ma destination finale, afin de photographier la tour de Tokyo de nuit. 30 minutes après, je me retrouve devant les guichets de la Tokyo Sky Tree. Mais avant d'arriver à mon point final, je passe 4 étages de boutiques de nourritures, de vêtements et de souvenirs. Bienvenue dans un temple de la consommation. ^^ Me laissant porter, je flâne et ceci même si je n'ai rien à acheter, rien que pour le plaisir de déambuler dans les allées. Fin de l'aparté, retour devant les guichets où je vois le prix... 2,060 ¥, je trouve cela un peu excessif, mais qu'importe, je me fais plaisir. J'avais lu qu'habituellement il fallait attendre à raison du monde présent. J'ai de la chance, il n'y a pratiquement personne aux guichets étant venu en semaine.

La Tokyo Sky Tree de l'extérieur de nuit Entrée de la Tokyo Sky Tree
L'extérieur de nuit et l'entrée de la Tokyo Sky Tree.

Entré dans l'ascenseur, montée vertigineuse, 600 m / minutes, et me voici arrivé. Une montée moins impressionnante que je l'aurai cru. Très touristique, différentes langues arrivent à mon oreille, dont le français, bien évidemment. Les cris des enfants sont tout aussi présents. Mais se dresse face à moi, une vue... de nuit... splendide ! Des animations sont présentes comme prendre des photos dans un décor, regarder en réalité virtuelle les mécaniciens œuvrer sur la tour en cas de besoin et une animation, étant bientôt halloween, qui est diffusée à différents intervalles sur les vitres du bâtiment (ces animations ont lieu toute l'année.).

Si vous n'êtes pas un fou ou une folle des hauteurs, mais que vous souhaitez néanmoins voir au moins une fois Tokyo de haut, je vous conseille de vous y rendre.

Vue en haut de la Tokyo Sky Tree de nuit Vue en haut de la Tokyo Sky Tree de nuit
Vue en haut de la Tokyo Sky Tree de nuit.

J'ai fait beaucoup de gratte-ciel, mais l'emplacement de la tour permet d'avoir une vue sur la capitale qui m'a tout simplement subjugué. Subjugué au point que je n'ai pas vu l'heure passer.

Une rencontre 

20 h 30 toujours pas dans mon train, pas mangé et frigidaire vide. Autant dire, que la soirée est encore loin d'être terminée. J'ai faim. Je cours, je cherche mon train (encore... mais je vais y arriver à m'y habituer. Un jour... ^^). J'arrive en gare, je pense que c'est le bon train, je saute dedans. On verra bien. Ouf, je suis au bon endroit. Plus qu'un transit et je vais pouvoir faire mes courses et manger.

Le contrôleur de train me donne les informations afin que je prenne le bon train. En attendant sur le quai, un Japonais m'aide et me confirme que je suis au bon endroit. Depuis mon arrivée sur le sol japonais, la gentillesse japonaise ne se fait pas mentir. Ils sont toujours là pour m'aider. On profite des 5 minutes du trajet pour discuter. Arrivé en gare, il est l'heure de se séparer. Une nouvelle rencontre dans mon excursion, et mon quotidien, que je ne reverrais sans doute jamais, mais qui fut des plus agréable.

Arrivé

Je sors côté nord. Un bref passage au supermarché, 10 minutes de marche jusqu'à la Guest House, je mange, je vide l'appareil photo et je classe les photos en fonction de mes différentes visites. Je termine d'écrire ces quelques mots tant que cela est encore frais dans ma mémoire.

23 h, ce soir encore, je vais rejoindre Morphée. Une longue et belle journée comme je les aime, faite de visites et de rencontres inopinées. Journée dans le ciel de Tokyo, je vais terminer dans les étoiles avec une nuit bien méritée.

Auteur

Benoît

Je suis passionné par le Japon depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours aimé faire partager ma passion. C'est alors que tout naturellement je décide de créer Japan World en 2005.

Laissez un commentaire

En postant un commentaire sur Japan World vous êtes en accord avec ses mentions légales et vous l'autorisez à enregistrer vos données.


À propos

De mon prénom Benoît, je suis un passionné du Japon depuis mes 13 ans. 30 ans au moment où j'écris ces lignes, je ne souhaite qu'une seule chose : assouvir ma passion et surtout la faire partager au plus grand nombre.

Cette passion a commencé, comme pour beaucoup, par les mangas avec Dragon Ball. Mais très rapidement je me suis...

Lire la suite

Publicité

Japan World : Voyage utilise des cookies afin d'améliorer le site web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Plus de détails…